Trigénération

On appelle ainsi les installations de génie climatique qui peuvent produire simultanément du chaud, du froid et de l’électricité.
Celle-ci reprend le principe de la cogénération c-à-d la production de plusieurs énergie (thermique et électrique) à partir d’un seul combustible.

Trigénération et réduction des émissions de Co2

Avec la Trigénération, la chaleur récupérée lors de la production d’électricité peut aussi être utilisée, en partie ou totalement, dans les machines frigorifiques à absorption.

Complément idéal à la cogénération

La décision d’installer une cogénération est aujourd’hui en partie limitée par des besoins en chaleur trop peu importants. L’utilisation d’un système de production de froid permet de valoriser cette chaleur qui ne trouve pas d’application. Elle permet aussi d’assurer la valorisation de la chaleur produite en été.

Réduction des émissions de CO2

Les installations pour la production combinée de chaleur et d’électricité peuvent contribuer de façon considérable à la réduction des émissions de CO2. La production de froid à l’aide du gaz naturel (porteur d’énergie primaire) peut contribuer à de notables économies d’énergie par rapport à un porteur d’énergie secondaire.

Economies d’énergie et donc de coûts

L’économie d’énergie primaire engendrée par la trigénération par rapport à la production séparée varie selon les cas de 10% à 44%. Au niveau de la rentabilité, une telle installation se trouve généralement en dessous de la barre fatidique des 5 ans. C’est une solution attractive mais surtout lorsqu’elle est combinée avec l’utilisation d’un combustible non fossile comme le biogaz, le bois ou les huiles végétales.

Qui peut bénéficier de la trigénération ?

Toute structure ayant une consommation régulière de chaleur ou de froid tels que:

  • Les hôtels;
  • Les hôpitaux;
  • Les maisons de repos;
  • L’industrie pratiquant du séchage;
  • Le secteur de la logistique (entrepôt de stockage frigorifique);
  • Les immeubles de bureaux et de logements.